L’ÉVADÉ

Vendredi 07 fév
20h00 / Théâtre visuel
Durée 1h20 / CHF 40.-
COUP DE COEUR
 
Inspiré par l’autobiographie du journaliste Jean-Dominique Bauby, dont le film Le Scaphandre et le Papillon est adapté, Karim Slama se projette dans ce que pourrait être une bouée de survie pour un homme atteint du syndrome dit de «Locked-in». Cet état inflige une paralysie complète excepté le mouvement des paupières et parfois des yeux. 
 
Karim Slama plonge dans cet état aux apparences trompeusement végétatives, dans cette condition dramatique qui ne laisse que l’imagination devenir l’unique évasion possible ; car seul l’esprit ne connaît ni limite d’espace et de temps. L’immobilité forcée devient un terrain infini à la découverte, à l’impossible, au fantasmé comme aux souvenirs. Une introspection extrême qui ouvre le champ à la réflexion comme à la créativité, à l’absurde, à la poésie ou au burlesque. Il ose ainsi s’inventer d’autres destins comme d’autres passés, s’amuser de la réalité souvent pathétique pour la rendre amusante. 
 
L’humoriste réussit là son spectacle le plus poétique, le plus abouti. C’est une performance extraordinaire ; c’est inventif, profond, drôle et émouvant à la fois, dans un décor ingénieux et une mise en scène subtile. 
Mise en scène Robert Sandoz
 
Interprétation Karim Slama
 
Écriture Karim Slama et Ferrucio Cainero
Assistante mise en scène Catherine Guggisberg
Création lumière Michaël Rigolet
Création musique et son Jacques Zürcher
Scénographie et décors Yannis Borel et Loann Gaillard
Costumes Virginie Aucaigne
Voix off Frank Semelet, Catherine Guggisberg, Robert Sandoz, Karim Slama et Yann Lambiel
Voix chant Nastasia Zürcher
Violoniste Stéphanie Joseph